souder


souder

souder [ sude ] v. tr. <conjug. : 1>
XIIe; solder fin XIe; lat. solidare « affermir », de solidus solide
1Joindre, réunir ou faire adhérer (des pièces d'une matière solide, spécialt des pièces métalliques) par fusion de parties en contact, par l'intermédiaire d'une composition fusible ( braser) ou par réaction chimique. Souder des pièces d'acier. aciérer. Souder du verre. Absolt Fer à souder : masse métallique fixée par une tige à un manche et chauffée pour faire fondre la soudure. Lampe à souder ( chalumeau) .
2Didact. Réunir par adhésion, faire adhérer. Souder les parties d'une fracture. Pronom. Des « organismes élémentaires distincts qui s'unissent, se soudent » (Cl. Bernard). Fig. « Les cœurs s'ouvrent sans défiance, ils se soudent tout de suite » (Lamartine).
⊗ CONTR. Dessouder. Diviser, rompre, séparer; concasser.

souder verbe transitif (latin solidare, de solidus, solide) Pratiquer le soudage, effectuer un soudage. Joindre une chose à une autre en un ensemble unique : Un mot formé de deux éléments que l'usage a soudés. Unir par un lien étroit, intime des personnes : Le malheur les avait soudés. Coller fortement et définitivement, au moyen d'une colle subissant des transformations chimiques ou physiques qui donnent une forte adhérence. ● souder (homonymes) verbe transitif (latin solidare, de solidus, solide)souder (synonymes) verbe transitif (latin solidare, de solidus, solide) Joindre une chose à une autre en un ensemble unique
Synonymes :
- réunir

souder
v. tr.
d1./d Joindre à chaud (des pièces de métal, de matière fusible) de manière à former un tout solidaire.
Fer à souder: outil constitué d'une masse métallique fixée à une tige emmanchée, que l'on chauffe pour faire fondre l'alliage utilisé pour la soudure.
Lampe à souder.
d2./d Unir étroitement, joindre, agréger.
|| v. Pron. Fig. Groupe qui se soude, dont les membres deviennent solidaires.

⇒SOUDER, verbe trans.
A. — Assembler, faire adhérer en un tout continu des pièces métalliques ou des produits synthétiques soit en chauffant l'une ou les deux parties en contact, ou en utilisant une composition fusible (brasage), soit par une action chimique ou physique permettant d'unir leur interface. Anton. dessouder, détacher1, rompre, séparer. Souder des cosses, des tôles, des tuyaux; souder des pièces métalliques à l'autogène, au chalumeau, à l'étain; souder à froid; souder deux pièces de plomb par martelage; métaux qui se soudent facilement; souder des tissus synthétiques par ultrasons. Les tôles ne sont pas rivées, mais soudées électriquement par points (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 290). Il faut (...) réchauffer les deux pièces à une température voisine de celle de ramollissement en raison de la faible diffusibilité du verre. Il faut toujours recuire la partie soudée (Cl. DUVAL, Verre, 1966, p. 109). V. frette1 ex. de Thaller, soudage ex. de Rousset, soudure ex. 1.
Empl. abs. Matériel à souder; apprendre à souder. On laisse aux extrémités des tubes [de verre] un espace libre de trois millimètres environ et l'on soude, dans la flamme chauffante d'un petit bec de Bunsen (NOCARD, LECLAINCHE, Mal. microb. animaux, 1896, p. 380). V. borax ex. et soudant ex. de Fillon.
Fer à souder. ,,Outil dont la partie essentielle est une masse de cuivre (panne) que l'on porte à une température suffisante pour fondre l'alliage d'étain employé dans les soudures ordinaires`` (QUILLET 1965). Rapporter au fer à souder de petits morceaux de métal blanc aux endroits nécessaires (AMBROISE, Monteur mécan., 1949, p. 29).
Lampe à souder.
P. méton.
♦ Fermer en soudant. Souder un cercueil. Les pipettes, remplies complètement, sont soudées à la lampe, à leur extrémité (NOCARD, LECLAINCHE,Mal. microb. animaux, 1896, p. 266). On vend en boîtes soudées une margarine à la graisse de phoque (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p. 208).
Au part. passé. Construit, monté en soudant. Charpente soudée; technique de la construction soudée. La construction [de bateaux] par préfabrication soudée connut (...) une certaine faveur (LE MASSON, Mar., 1951, p. 95). V. soudeur ex. de Arts et litt.
B. — 1. Faire se réunir par adhérence des éléments matériels. Souder les lèvres d'une plaie; pétales soudés; molécules, surfaces osseuses qui se soudent (entre elles). Souder les deux oreilles d'un lapin, puis, après soudure, couper une oreille au-dessous afin de voir le rétablissement de la sensibilité (Cl. BERNARD, Notes, 1860, p. 99). Ces protozoaires qui commencent par entremêler leurs pseudopodes et finissent par se souder entre eux (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p. 260).
Souvent au passif. [Le compl. d'obj. désigne une articulation] Bloquer en faisant adhérer les cartilages. Hanche, jointures soudée(s). Il avait un genou soudé par une blessure de guerre et tenait sa jambe étendue, raide comme une planche (DRUON, Gdes fam., t. 1, 1948, p. 40).
P. exagér. Fixer, réunir fortement. Souder ses lèvres à celles de qqn. Il réussit à souder ses crocs à l'entour d'un tendon (CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 29). Les doigts crispés, les mâchoires soudées, il réfrénait une furieuse envie de mordre, d'aboyer sa rage (H. BAZIN, Tête contre murs, 1949, p. 335).
2. [Le compl. d'obj. désigne une étendue ou une chose considérée par rapport à son étendue] Faire se toucher, réunir. Temps paléontologiques où l'Angleterre était soudée au continent européen (MORAND, Londres, 1933, p. 1). Ultérieurement, l'armée de Lattre et l'armée Patch viendraient du sud se souder à l'ensemble du dispositif (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 296).
C. — Au fig. Unir étroitement, intimement.
1. [Le compl. d'obj. désigne des pers.] Souder une équipe; être soudés autour de qqn; se souder autour d'un chef. Quel que soit l'amour qui les soude l'un à l'autre, l'homme et la femme sont toujours étrangers d'âme, d'intelligence (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Bûche, 1882, p. 780). Si j'arrive à organiser ces imbéciles en groupe, à les souder en un seul bloc (CAMUS, Possédés, 1959, 2e part., 11e tabl., p. 1038).
2. [Le compl. d'obj. désigne des choses abstr.] Les esprits puissamment synthétiques qui ont voulu jusqu'au bout essayer de souder des pensées que leur époque écartelait: Érasme (...) Pascal (...) Mirabeau (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 678).
En partic. [Le compl. d'obj. désigne des élém. ling.] Souder deux mots en un seul. Menendez-Wodon, horloger. Un nom castillan et un nom flamand soudés par un trait d'union (HUGO, Rhin, 1842, p. 55). La langue philosophique devient une langue agglutinante. Parfois, à l'inverse, au lieu de se souder, les mots, intimement, se délient. Préfixes et suffixes (...) se dessoudent (BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 192).
P. ext.
♦ Associer étroitement. Est-ce par hasard si les affiches de ce même parti [communiste] tendaient plus récemment à souder son nom à des images de jeunesse en plein air, de soleil, d'arbres en fleurs? (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 47).
♦ Renforcer ce qui unit. La grève avec occupation des usines (...) soude l'unité des grévistes en les maintenant réunis, et exprime de manière frappante la force retrouvée dans l'union (REYNAUD, Syndic. en Fr., 1963, p. 87). Ce qui soude la solidarité [d'un groupe de travail], ce sont les pressions venues d'en-haut (Traité sociol., 1968, p. 470).
Prononc. et Orth.:[sude], (il) soude [sud]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Souder 1. [fin XIe s. solder « joindre deux pièces (métalliques) » (RASCHI, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, n ° 958a et b)] ca 1160 (Eneas, éd. J. J. Salverda de Grave, 4474: bien recuiz et bien soldez); ca 1165 (Troie, éd. L. Constans, 10388: si soudee la plataine); 1472 fers à soulder (JEAN DE ROYE, Journal, éd. B. de Mandrot, t. 1, p. 266); 1676 fer à souder (FÉLIBIEN); 1923 lampe à souder (QUÉRET, Industr. gaz, p. 237); 2. a) [fin XIe s. solder « réunir par adhésion, faire adhérer » (RASCHI, op. cit., n ° 958e)] ca 1202 solder (JEAN BODEL, Congés, 308 ds Les Congés d'Arras, éd. P. Ruelle, p. 96: ma char solder et reprendre); b) 1842 ling. (HUGO, loc. cit.); 1868 (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 11, p. 208: on en a soudé les deux parties [du mot a parte = aparté]); 3. ca 1225 fig. « lier étroitement » (GAUTIER DE COINCI, Mir [II Ch 9], éd. V. F. Koenig, t. 3, p. 441, 3511: aers a lui [Dieu] est et sodez [mon cœur]). B. Soudant 1863 Blanc-soudant (MOZIN-PESCHIER Suppl., p. 40); 1872 température du fer soudant (LITTRÉ). C. Soudé 1872 hippol. un cheval bien soudé (ibid.). Du lat. solidare « rendre solide, consolider, affermir, donner de la consistance », dér. de solidus (solide). Fréq. abs. littér.: souder 146; soudé 221. Fréq. rel. littér.: soudé XIXe s.: a) 563, b) 166; XXe s.: a) 155, b) 276.

souder [sude] v. tr.
ÉTYM. V. 1130; solder « joindre, unir » (→ 2.), fin XIe; lat. solidare « affermir », de solidus. → Solide.
1 Joindre, réunir ou faire adhérer entre elles (des pièces d'une matière solide, de natures identiques ou différentes, et, spécialt, des pièces métalliques), soit par fusion d'une ou des deux parties en contact, soit par l'intermédiaire d'une composition fusible ( Braser), soit par une réaction chimique ou physique capable d'unir leur interface. Soudage. || Souder de l'acier. Acérer. || Rocher un métal à souder. || Souder du verre, de la corne, du plastique. — ☑ (1676). Loc. Fer à souder : masse métallique fixée par une tige à un manche et chauffée pour faire fondre la soudure. || Revercher un étain avec le fer à souder. || Lampe à souder, munie d'un tube métallique produisant une flamme vive ( Chalumeau).(1562). Pron. || Certains métaux (fer,…) se soudent eux-mêmes par simple martelage en dessous de leur température de fusion. || Le verre se soude à lui-même au-dessus de sa température de ramollissement.
2 Réunir par adhésion, faire adhérer. || Souder les lèvres d'une plaie, les parties d'une fracture ( Conglutiner, réduire).Pron. || Organismes (cit. 3) élémentaires distincts qui s'unissent, se soudent.
Par ext. (surtout passif et p. p.). Joindre, réunir, unir. || Hôtels soudés au bâtiment principal (→ Galerie, cit. 2). || Les pieds soudés au plancher (→ Penaud, cit. 2).Ling. || Les éléments de « désormais » (cit. 5) sont soudés depuis longtemps. Agglutination.
3 (V. 1268, sauder). Fig. (Personnes). Unir étroitement. || Ils étaient soudés autour de leur chef.Pron. || Se souder.
0 Les cœurs s'ouvrent sans défiance, ils se soudent tout de suite, parce qu'il n'y a pas d'intérêt soupçonné sous les sentiments. Il se forme plus de liaison et de parenté d'âme en huit jours parmi les hommes de la nature qu'en dix ans parmi les hommes de la société. Cette famille et moi nous étions parents.
Lamartine, Graziella, III, IX.
——————
soudé, ée p. p. adj.
ÉTYM. (V. 1160).
1 Métaux soudés. || Coutures soudées d'un ciré.
2 Pétales, sépales soudés.
3 (→ ci-dessus, 3.).
4 (1871). Réunies et proportionnées (bien ou mal), en parlant des parties du corps du cheval (encolure, avant-main, corps, arrière-main).
CONTR. Dessouder, diviser, rompre, séparer; concasser.
DÉR. Soudable, soudage, soudant, soudeur, soudure.
COMP. Dessouder, ressouder.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • souder — Souder, voyez Soulder …   Thresor de la langue françoyse

  • souder — surface de l une des pièces destinée à кtre mise en contact avec une surface d une autre pièce pour constituer un assemblage Источник: ГОСТ Р ИСО 17659 2009: Сварка. Термины многоязычные для сварных соединений оригинал до …   Словарь-справочник терминов нормативно-технической документации

  • souder — obs. f. solder, soldier …   Useful english dictionary

  • souder — (sou dé) v. a. 1°   Joindre ensemble des pièces de métal au moyen de la soudure. 2°   Amollir au feu et battre ensemble des pièces de métal, de manière à les unir et à n en faire qu une même pièce. •   On soude tous les jours le fer avec lui même …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • souder — I. SOUDER. v. a. Lier des pieces de metal ensemble, par le moyen de l estain ou du cuivre Souder un chandelier, un plat. II. SOUDER. v. a. Terme de Finance, qui n a guere d usage qu en cette phrase. Souder un compte, pour dire, Terminer, clorre… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • SOUDER — v. tr. Joindre des pièces de métal ensemble, au moyen d’une composition métallique fusible. Souder de la vaisselle d’argent. Il se dit aussi en parlant des Pièces de métal qu’on amollit au feu et qu’on unit directement par le martelage ou la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • SOUDER — v. a. Joindre des pièces de métal ensemble, au moyen de l étain ou du cuivre fondu. Souder de la vaisselle d argent.   Il se dit aussi en parlant Des pièces de métal qu on amollit au feu et qu on bat ensemble de manière à les unir et à n en faire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • souder — vt. SOUDÂ (Albanais). E. : Attacher …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Souder, Missouri — Souder is an unincorporated community in northern Ozark County, Missouri. It is thirteen miles north of Gainesville and is located on a county road off Route 95. The post office closed in the 1990s, mail is now served by Wasola …   Wikipedia

  • Mark Souder — Member of the U.S. House of Representatives from Indiana s 3rd district In office January 3, 2003 – May 21, 20 …   Wikipedia